Bilans mensuels

Janvier 2012

Après un automne et un mois de décembre particulièrement doux, janvier a été du même acabit puisque le mercure est resté presque constamment largement au-dessus des moyennes saisonnières.  

Températures

Dans la continuité des mois précédents, janvier s'est déroulé sous une douceur très marquée. L'année 2012 a même débuté par des records de douceur durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Un bref coup de froid s'est imposé en milieu de mois. Il a ensuite fallu attendre les tout derniers jours de janvier pour renouer avec l'hiver et les gelées. Au final, l'écart thermique de ce mois de janvier atteint +1,5 degrés à l'échelon national par rapport à la normale 1971/2000, avec plus de 2 degrés d'excédent au nord de la Loire notamment.
 

Précipitations

Les précipitations ont été souvent faibles, sauf de la frontière allemande aux Savoies où, au contraire, elles ont largement dépassé les chiffres habituels. Alors que les pluies de décembre commençaient à atteindre les nappes phréatiques depuis le milieu du mois, ces nouveaux déficits interviennent tôt, trop tôt pour permettre une bonne recharge des nappes. La sécheresse envisagée en février fait craindre une reprise rapide des déficits hydriques dès le début du printemps.

 

Ensoleillement

Le soleil a brillé généreusement sur la France, notamment grâce à un milieu de mois très ensoleillé.



Un mois de janvier 2012 très doux donc, mais souvent sec, avec un ensoleillement irrégulier selon les régions.
 

Données des stations de Météo-France